quarta-feira, 23 de março de 2011

Equipamentos para acessibilidade - No sistema ferroviário da França

Por enquanto cliquem no link e depois sobre o nome da cada equipamento - aos poucos vou traduzir porque pode ser bastante útil.
Muitas vezes não exigimos equipamentos para acessibilidade simplesmente por desconhecer a existência.


http://www.accessibilite.sncf.com/spip.php?rubrique5

La vitrophanie


Description du dispositif

La vitrophanie est un système de marquage installé sur toutes les parois vitrées de manière à éviter les heurts sur la surface transparente.



Cette vitrophanie doit être visible de tous et notamment des personnes malvoyantes. Elle est donc de couleur contrastée par rapport à l’environnement (la couleur blanche a été choisie de manière générale pour répondre à la grande majorité des cas). Elle est positionnée à deux hauteurs différentes (1m et 1.50m), afin d’être aussi visibles par les personnes de petite taille et les enfants.



Lors de l’opération Gare Laboratoire de l’accessibilité, le marquage des portes a obtenu une note globale autour de 7.0. Il est bien apprécié des personnes de petite taille (proche 8.0) mais beaucoup moins des personnes malvoyantes et des personnes âgées (proche de 6.0). Deux reproches majeurs sont énoncés : la couleur et la taille qui font que le marquage n’est pas assez visible.



Suite à ces remarques, d’autres essais de vitrophanie ont été proposés aux associations de personnes malvoyantes. Il en est ressorti quelques règles d’application :



•Quelques soient les paramètres extérieurs, le contraste doit être suffisant.

•Il est préférable d’utiliser des couleurs primaires saturées

•Il faut au maximum privilégier des traits larges et le moins espacés possible. L’idéal est bien évidemment la bande continue pleine.

Schéma technique de l’équipement vitrophanieChaque bande est d’une épaisseur de 10 cm. La vitrophanie sera positionnée des deux côtés de la surface vitrée des portes et des parois afin de conserver la couleur primaire initiale. Sur la partie ouvrante, la vitrophanie sera composée d’une double bande blanche continue des deux côtés. Sur la partie dormante, la vitrophanie sera composée d’une double bande blanche discontinue avec des traits suffisamment larges.
La borne d’appel


Description du dispositif

La borne d’appel est principalement destinée aux voyageurs handicapés qui souhaitent se mettre en contact avec un agent dès leur entrée dans la gare.
En relation visuelle et sonore avec le voyageur qui le sollicite, l’agent situé au bureau d’accueil peut renseigner le voyageur dès son arrivée à la gare et se présenter à lui pour l’accompagner ensuite jusqu’à son train si le voyageur en fait la demande.
Les bornes d’appel sont positionnées à l’entrée des gares complexes. La télécommande utilisée pour le déclenchement des balises sonores, déclenche aussi la balise de la borne d’appel qui diffuse un message sonore. Le voyageur aveugle peut ainsi localiser la borne d’appel par le son. Activée par un écran tactile, accessible aux personnes en fauteuil roulant et aux personnes aveugles, la borne d’appel permet à la personne handicapée de rentrer en contact avec un agent d’accueil situé au bureau accueil de la gare.
La flèche sonore


Description du dispositif

La flèche sonore est un système novateur qui a pour objectif de permettre aux personnes déficientes visuelles de bénéficier de plus d’autonomie grâce à une orientation sonore simple.



Partant du fait que, visuellement, deux points reliés par une droite donnent une direction, l’idée a été émise par la Délégation à l’Accessibilité et aux Voyageurs Handicapés de SNCF que deux messages brefs diffusés à quelques mètres de distance permettent, eux aussi, de tracer une direction sonore. Le système de la "flèche sonore" orchestre les messages audio de plusieurs balises déclenchées toutes en même temps mais émettant chacune à tour de rôle, afin qu’aucun message ne se superpose avec un autre.



La flèche sonore fonctionne quel que soit le sens de déplacement en activant les balises sonores (lien vers balise sonore) grâce à une télécommande universelle.



Fonctionnement de la flèche sonore



•la balise 1 "Origine" est au centre du dispositif, à l’aplomb de l’intersection des bandes de guidage au sol et à trois mètres de hauteur. Elle émet son message, par exemple "Intersection Billet, Accueil". Les autres balises déclenchées en même temps émettent du silence.

•A la fin du premier message de la balise "Origine" et après 3 secondes de silence, une deuxième balise positionnée à 4 ou 5 mètres de là, toujours à 3 mètres de hauteur au-dessus de la bande de guidage au sol, émet un message simple de localisation : par exemple "Billet".

•A la fin de ce deuxième message, une troisième balise positionnée dans une autre direction et à 4 ou 5 mètres de la balise "origine" émet un autre message de localisation : par exemple "Accueil".

Les balises sonores


Description du dispositif

Les balises sonores diffusent, après activation, des messages sonores pour aider les personnes aveugles dans leurs déplacements en gare.



Ces balises sont activées avec une télécommande universelle basée sur la fréquence de 868 Mhz que les personnes déficientes visuelles ont en leur possession (renseignements auprès des municipalités ou des associations).



Deux types de fonctionnement peuvent être activés :



•Déclenchement automatique : la télécommande est mise en mode automatique et les balises sonores se déclenchent au fur et à mesure du cheminement de la personne lorsque celle-ci se trouve dans le rayon de perception de la borne (entre 5 à 10m selon le paramétrage réalisé).

•Déclenchement manuel : la personne déficiente visuelle déclenche elle-même le signal en appuyant sur le bouton de la télécommande lorsqu’elle le souhaite. Le principe installé dans les gares utilise la notion de carrefour de bande de guidage (cf. chapitre bande de guidage) pour indiquer qu’à cet endroit il est possible de déclencher les balises sonores qui donneront les informations utiles.

Les balises sonores, une fois activées, peuvent diffuser deux types de messages :



•des messages de localisation : il s’agit alors de pouvoir identifier un service ou un équipement grâce à la borne sonore située à l’aplomb de ce service ou équipement.

•des messages d’orientation : il s’agit alors de pouvoir donner une direction, pour orienter la personne aveugle dans son cheminement. Lorsque la géométrie des lieux s’y prête, un système de "flèche sonore" peut être mis en place (Se reporter au chapitre des cheminements des personnes aveugles ou malvoyantes en gare).

Les balises sonores peuvent être couplées aux bandes de guidage au sol. Elles peuvent ainsi fournir une explication sonore des différentes directions matérialisées par les bandes de guidage.
•Lorsque la géométrie des lieux s’y prête, un système de "flèche sonore" (lien vers flèche sonore) peut être mis en place. Le principe installé dans les gares utilise la notion de carrefour de bande de guidage pour indiquer qu’à cet endroit il est possible de déclencher les balises sonores qui donneront les informations utiles.

La police « Achemine »

Description du dispositif
Pour le confort de tous, la signalétique est améliorée. Elle est agrandie afin d’être lisible de plus loin.
SNCF a longuement travaillé, notamment avec des personnes malvoyantes, pour aboutir à une policJade


Description du dispositif

Jade est un personnage virtuel, visible sur les écrans plats d’information installés en gare, qui traduit en langue des signes certaines informations diffusées oralement (messages numérisés « Simone ») dans la gare.



Pendant la Gare Laboratoire de l’Accessibilité, la SNCF a présenté, dans le cadre d’une expérimentation, pour la première fois, un personnage virtuel, qui annonçait en langue des signes française, des départs de train. Les personnes sourdes interrogées pendant les tests et l’UNISDA ont demandé à la SNCF d’améliorer l’expression du visage, le positionnement du corps, et la précision des gestes de cet avatar. Ainsi est née Jade !
Actuellement présente en gare de l’Est, Jade communique des messages structurels. A terme, elle sera en mesure de traduire des informations conjoncturelles, notamment les messages d’incidents diffusés par la sonorisation de la gare. Le texte traduit est aussi repris par écrit sur l’écran.

La bulle d’accueil


Description du dispositif

La signalétique de la bulle d’accueil permet de bien l’identifier. Pouvant accueillir de 1 à 4 agents en fonction de l’importance de la gare, la bulle d’accueil comporte une banque équipée de boucles magnétiques.

Les guichets


Description du dispositif

Les nouveaux guichets de vente et d’accueil sont aménagés, afin de permettre à une personne en fauteuil roulant de se positionner face au vendeur et de placer ses jambes en dessous de la tablette.



Ces guichets répondent à des normes précises décrites dans l’arrêté ERP neuf du 1er Aout 2006. La tablette est assez large pour permettre à une personne d’écrire (par exemple remplir un chèque). Au fur et à mesure des travaux d’accessibilité, ces nouvelles façades de guichets correspondant à ces critères sont installées dans les gares.

Equipés d’une boucle magnétique pour les personnes malentendantes appareillées, ces guichets sont identifiés par un pictogramme (oreille barrée et T). Celui-ci doit être aussi mis en place à proximité de la tablette afin que la personne appareillée puisse se signaler au vendeur de manière discrète.
Les guichets prioritaires sont signalés par des panneaux de civilité afin de permettre à tous les voyageurs de les repérer.
La bulle d’accueil comporte une banque double à 70 cm et à 95 cm avec une profondeur de 30 cm.

La boucle magnétique


Description du dispositif

La boucle magnétique est un système d’aide à l’écoute pour les personnes malentendantes porteuses d’un appareil auditif.



Elle capte le son émis par une source sonore (un orateur par exemple), et le transmet directement à l’appareil auditif. Elle filtre ainsi les sons parasites et amplifie les sons émis par la source sonore. La personne malentendante avec son appareil auditif doit se trouver à l’intérieur ou dans le faible rayon d’action extérieur de la boucle pour que le système fonctionne.



La boucle magnétique est composée d’un fil électrique fermé en une boucle de grande surface. La personne malentendante avec son appareil auditif doit se trouver à l’intérieur ou dans le faible rayon d’action extérieur de la boucle pour que le système fonctionne. La SNCF installe des boucles magnétiques dans les gares à plusieurs endroits :



•aux guichets de vente et d’accueil

•dans les espaces d’attente.

Afin de signaler la présence d’une boucle magnétique, un pictogramme spécifique est utilisé, reprenant une oreille barrée et un T majuscule dans un cercle. Aux guichets, les pictogrammes sont visibles et montrables au vendeur.

La bande podotactile de guidage


Description du dispositif

Les bandes podotactiles de guidage forment un chemin de surfaces à cannelures parallèles.



Détectables à la canne blanche, elles permettent aux personnes aveugles de se guider dans la gare, en les menant vers les principaux services.



Les personnes malvoyantes possédant un champ de vision limité, peuvent également identifier et suivre ce cheminement particulier contrastant avec le sol.



Les tests menés pendant la « gare laboratoire » ont permis de s’orienter vers des bandes de guidage doubles plus appréciées pour le sentiment de sécurité qu’elles procurent. Les personnes aveugles peuvent ainsi cheminer entre les deux bandes.



Les personnes aveugles peuvent utiliser la bande de guidage de plusieurs manières selon leurs habitudes :



•en balayant de droite à gauche et de gauche à droite pour sentir de part et d’autre du cheminement les cannelures de la double bande de guidage par vibration dans leur canne et dans leur poignet,

•en balayant uniquement d’un côté de la bande de guidage, afin de ressentir comme précédemment les cannelures par vibration dans leur canne,

•en positionnant la canne entre deux cannelures pour suivre de manière linéaire la bande de guidage.

Les bandes podotactiles reproduites sont propriété de la SNCF (modèle communautaire 000926126-0001).
Lorsque deux directions sont données par les bandes de guidage, l’intersection de ces deux directions est nommée « carrefour », elle est matérialisée au sol par des bandes de guidage perpendiculaires horizontales et verticales.
Les écrans plats

Description du dispositif
Les écrans plats indiquent les départs et les arrivées et donnent aussi des informations conjoncturelles.
Les écrans plats peuvent être utilisés pour donner le tableau des départs, le tableau des arrivées, mais aussi des informations conjoncturelles comme au début de chaque quai pour fournir les informations relatives au train (destination, heure de départ, arrêts, …). Il existe plusieurs dimensions d’écrans plats. La taille de l’écran sera choisie en fonction de l’environnement dans lequel il sera positionné.
L’écran est équipé d’une vitre anti-reflet et pourra selon le positionnement disposer d’une casquette pour éviter le surplus de lumière.
Ces écrans sont contrastés et avec des gros caractères pour faciliter la lecture. De plus, les couleurs des fonds d’écran ont été étudiées de manière à donner naturellement dès le premier coup d’œil une indication au voyageur sur la nature de l’information délivrée par l’écran : le tableau des arrivées est sur fond vert, celui des départs sur fond bleu, les informations conjoncturelles sont sur fond jaune.

Les plateformes élévatrices

Description du dispositif
Parce que les lacunes verticales et horizontales entre le train et le quai empêchent d’accéder au matériel en autonomie, il est souvent nécessaire d’utiliser un élévateur pour permettre aux personnes en fauteuil roulant de monter à bord du train.
Les anciens élévateurs de type Handicam sont progressivement remplacés par de nouveaux élévateurs électriques type Guldmann. Ces derniers ont été testés par les personnes handicapées en fauteuil roulant et sensiblement modifiés pour plus de confort pour le voyageur et une utilisation plus facile ; ils peuvent être maniés par un agent seul.
Les rampes mobiles

Description du dispositif
Les rampes mobiles se déplient pour venir se positionner entre la porte du train et le quai.
Lorsque l’espace entre le quai et le train est de faible importance, l’utilisation d’une rampe mobile suffit. Ces rampes existent en quatre tailles différentes. Elles peuvent supporter un poids de 300kg. Elles comportent une plinthe latérale de sécurité qui évite le risque de chute des fauteuils roulants. Les rampes mobiles légères sont essentiellement conçues pour répondre à deux situations :
•une lacune de faible amplitude (35 cm maximum)
•une marche droite.
Les escaliers
Informations braille


Description du dispositif

La politique de mise en accessibilité des gares pour les voyageurs handicapés visuels s’illustre par l’intégration d’informations braille sur certains équipements.
Afin de permettre aux personnes aveugles de se repérer et de s’orienter dans la gare, des informations en braille peuvent être mises à disposition sur certains supports comme les mains courantes des escaliers. Dans ce cas, elles sont positionnées en bas de l’escalier à droite comme à gauche.
Description du dispositif
Afin de répondre aux besoins des personnes en situation de handicap et de rendre les escaliers plus surs pour tout le monde.
La première et la dernière contremarche de chaque volée de marches sont visuellement contrastées par rapport à la marche, et les nez de marches sont contrastés et munis d’un dispositif antidérapant.
De plus les escaliers sont équipés d’une double main courante prolongée en haut et en bas de l’escalier

Les panneaux de civilité

Description du dispositif
Des panneaux de civilité sont apposés près des zones d’attente et des espaces de vente afin de signaler aux voyageurs la priorité pour les personnes handicapées, conformément à la loi de février 2005.
Il existe trois types de panneaux de civilité :
Accès prioritaire
Apposé au niveau des guichets de vente et d’accueil pour favoriser la priorité des personnes handicapées ou à mobilité réduite dans les files d’attente.
Places prioritaires
Apposé près des places assises dans les zones d’attente pour favoriser la priorité des personnes handicapées ou à mobilité réduite aux places assises.
Emplacement prioritaire
Apposé au niveau des espaces libres dans les zones d’attente pour laisser disponible cet espace aux personnes en fauteuil roulant.Les ascenseurs


Description du dispositif

Des ascenseurs, soit accessibles en libre-service soit à n’utiliser qu’avec l’assistance du personnel de la gare, sont repérés par un pictogramme.
Les ascenseurs peuvent être utilisés par les personnes handicapées. Les caractéristiques et la disposition des commandes extérieures à la cabine permettent leur repérage et leur utilisation par tous (notamment grâce à la mise en place de relief et de braille).
Dans les ascenseurs, des dispositifs permettent de prendre appui et de recevoir les informations liées aux mouvements de la cabine, aux étages desservis et au système d’alarme.
Les ascenseurs sont conformes à la norme AFNOR EN 81-70.
Les bandes d’éveil de vigilanceLes cabines téléphoniques


Description du dispositif

Le groupe SNCF renouvelle son engagement en équipant certaines gares de cabines téléphoniques adaptées.



Des cabines téléphoniques surbaissées existent dans certaines gares. Elles peuvent être utilisées par les personnes de petite taille ou celles en fauteuil roulant.
Description du dispositif
La bande d’éveil de vigilance est un système podotactile d’éveil dont l’unique fonction est de signaler un danger.
Elle est constituée de plots de formes bombés, régulièrement disposés en lignes parallèles décalées (une ligne de 6 plots et une ligne de 5 plots en quinconce).
Dès sa détection, la bande d’éveil de vigilance invite la personne aveugle ou malvoyante à s’arrêter et à analyser la situation devant laquelle elle se trouve. Les BEV ne sont jamais des bandes de guidage. Elles ont l’unique fonction de signaler le danger de chute.
Des bandes d’éveil de vigilance positionnées le long des quais et en haut des escaliers alertent les voyageurs déficients visuels de la proximité d’un danger.

Pour être plus visibles, les nez de marches et les contremarches des escaliers sont marqués.

Les fauteuils roulant en gare


Description du dispositif

Le service d’accueil des gares SNCF met à disposition de ses voyageurs un ou plusieurs fauteuils roulants.



Cet équipement est proposé aux personnes ayant des problèmes de déambulation afin de les aider, au départ comme à l’arrivée, à effectuer les trajets en gare.


Le peigne de l’escalator est peint en jaune.



Les escaliers mécaniques sont cependant fortement déconseillés aux personnes en fauteuil roulant et aux personnes accompagnées d’enfant en poussette. Ils représentent en effet un trop grand risque de chute.



Les mains courantes


Description du dispositif

Les mains courantes ont pour objectif de faciliter et de sécuriser la montée et la descente des escaliers.



Elles sont :



•Doubles à deux hauteurs différentes dont la plus basse est destinée aux enfants et aux personnes de petite taille.

•Prolongées horizontalement avant et après l’escalier ou le plan incliné afin d’assurer le retour sur le plat en toute sécurité.

•Contrastées par rapport à l’environnement.Parking


Description du dispositif

Lorsqu’une gare dispose d’une zone de stationnement, des places sont réservées aux personnes handicapées.



Ces places adaptées sont localisées à proximité de l’entrée, du hall d’accueil ou de l’ascenseur et reliées à ceux-ci par un cheminement accessible.



Ces places sont plus larges afin de faciliter à une personne en fauteuil roulant la sortie de son véhicule et le cheminement le long de la voiture.



Chacune de ces places est repérable par un marquage au sol, ainsi qu’une signalisation verticale.


Plan incliné


Description du dispositif

L’objectif du groupe SNCF est de faciliter l’accès au train à chacun.



Des plans inclinés permettent aux personnes à mobilité réduite d’accéder au niveau desservi par un escalier ou quelques marches.



La pente est étudiée afin de pouvoir être utilisée par les personnes en fauteuil roulant. Des rambardes de protection sont misent en place lorsque le surplomb est important.

Portes automatiques


Description du dispositif

Le groupe SNCF répond au besoin des voyageurs en situation d’handicap en installant dans les gares des portes automatiques.



Les portes automatiques constituent un élément d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. En effet, elles facilitent le déplacement des personnes en fauteuil roulant et des personnes aveugles qui peuvent rencontrer des difficultés pour ouvrir une porte manuelle.



Les portes automatiques sont installées sur les cheminements rendus accessibles et pour l’accès aux espaces de vente (sauf restrictions liées aux règles de sécurité incendie).




La barre escamotable


Description du dispositif

Révélée indispensable par le train laboratoire de l’accessibilité, la barre escamotable fera partie des équipements des trains de demain.



La qualité de la barre escamotable est sans nulle doute sa manipulation facile, d’un seul geste (la barre s’abaisse et s’écarte d’un seul mouvement).



Cet équipement octroie un gain de place en position relevée, elle participe à la compacité du module toilette
La serrure tactile


Description du dispositif

La serrure porte offre une réelle valeur ajoutée d’un point de vue confort et usage. Elle répond en priorité aux besoins des personnes à mobilité réduite tout en intégrant les contraintes industrielles et d’exploitation des matériels ferroviaires.

La serrure tactile permet aux personnes aveugles et malvoyantes de connaître l’état d’occupation des toilettes. En effet, les couleurs rouge, verte et orange sont associées aux symboles « rond bombé », « rond creux » et « croix » pour signaler respectivement si les toilettes sont occupées, libres ou hors service. Les couleurs permettent à tous de visualiser l’état du WC.

Le fonctionnement est simplifié pour un usage identique que ce soit sur une porte manuelle ou une porte électrique. A l’extérieur comme à l’intérieur, un seul bouton assure la fonction d’ouverture et de fermeture.

La signalétique


Le groupe SNCF a travaillé sur une signalétique accessible.



Afin d’être visible et compris par tous, le travail réalisé avec les associations de personnes handicapées a permis d’établir un certains nombres de règles à respecter pour les pictogrammes. Il faut veiller à :



•pouvoir identifier les lieux de manière précise (par exemple toilette homme et toilette femme ou toilette mixte)

•pouvoir visualiser les équipements et les fonctionnalités notamment en introduisant un mouvement réel pour mieux comprendre l’usage utiliser des formes pleines avec un espace significatif entre deux formes pour une meilleure visibilité


La table vis-à-vis


Description du dispositif

La table vis-à-vis est un équipement offrant un espace libre important entre le siège et la table pour faciliter l’accès à sa place.



La nouvelle table a été conçue avec une tablette complètement rabattable verticalement afin de libérer de l’espace au niveau des jambes pour faciliter l’accès au siège. De plus la barre d’appui centrale sert de point d’appui principal pour le transfert des personnes en fauteuil roulant ou pour aider à se relever.



Sur un siège voyageur classique, une personne roulant a besoin de quelqu’un pour l’aider dans le transfert de son fauteuil roulant.



La nouvelle table confère un confort supérieur pour une même distance entre deux sièges.

Le WC Universel


Description du dispositif

L’expérience du train laboratoire a permis de mettre au point des WC adaptés à tous.



Compact et accessible à tous y compris aux personnes en fauteuil roulant. Le WC universel permet un accès simple et direct à chaque équipement. Sa forme cubique donne une liberté d’implantation.



La porte d’accès laisse une largeur d’ouverture de 1m minimum. Elle s’ouvre de manière assistée par coulissement pour faciliter l’accès aux personnes en fauteuil roulant.



Tous les équipements (lavabo, distributeur de savon, miroir, distributeur d’eau et sèche-mains) sont accessibles aux personnes handicapées.



Les équipements relatifs au savon, à l’eau et au sèche-mains sont toujours disposés dans l’ordre cité de gauche à droite. Les pictogrammes permettant de les repérer sont positionnés juste au dessus de chacun des éléments.

Um comentário:

vimaworm disse...

What a great resource!

cialis

Postar um comentário

DEIXE AQUI O SEU COMENTÁRIO